Recherche ciblée

Apprendre à créer des applications iPhone

Le Département Formation continue de la HEIG-VD, en collaboration avec l'association Swissmedia et le centre Beaureg’arts, propose un nouveau «Certificate of Advanced Studies en production d’applications interactives» (CAS PAI). Autrement dit, une formation postgrade pour s’initier au développement de jeux vidéo «sérieux» et apprendre à développer des applications en technologie Flash et des logiciels pour iPhone.

 

L’iPhone est un phénomène, ce n’est plus à prouver. Chaque jour, une nouvelle application est téléchargeable pour agrémenter le «supertéléphone» d’un nouveau gadget. Pourtant, rares sont les écoles où l’on peut apprendre à concevoir ces applications. La HEIG-VD, à Yverdon, en collaboration avec Swissmedia et le centre Beaureg’arts, surfe sur la vague des Nouvelles technologies et lance sa première formation postgrade dans la production d’applications pour iPhone. 

Et si Steve Jobs, omnipotent PDG d’Apple, bloque l’accès de l’iPhone à la technologie Flash développée par Adobe, la HEIG-VD s’en accommode. Le nouveau CAS comprend aussi le développement d’animations Flash sur PC ou Mac. Ainsi, l’étudiant en sort avec le double bagage nécessaire pour répondre immédiatement aux attentes du marché, tentaculaire, si l’on en croit le poulpe qui orne la page de présentation de la nouvelle formation

Advergames, serious games et iPhone Apps

«Le marché du jeu vidéo dépasse celui du cinéma, explique Henri Röthlisberger, directeur du CAS et professeur à la HEIG-VD. Et le développement de ces applications interactives demande des compétences similaires. Cette formation offre alors d’énormes débouchés!» Olivier Poletti, directeur de Beaureg’arts, partenaire privé et initiateur du projet, confirme: «Il y a une carence. Les marques recherchent des prestataires capables de leur fournir ce genre d’applications.» En effet, en ce mois de juin 2010, quel sponsor de la Coupe du monde ne propose pas à l’internaute de «taper dans le ballon» en cliquant sur sa souris? Ces «advergames», ou jeux publicitaires, fleurissent sur les sites Internet et sont aujourd’hui essentiels à l’image de la marque. 

Quant aux «serious games», ou «jeux sérieux à vocation pédagogique», ils sont le nouvel outil de formation par excellence. Le e-learning concerne tous les domaines et s’adapte à chaque demande de formation. Du simple questionnaire à choix multiple jusqu’à l’immersion totale en 3D avec un scénario qui évolue selon les choix du joueur, tout est possible. Les entreprises en sont friandes. A ces jeux, qu’ils soient sérieux ou publicitaires, s’ajoutent encore les applications iPhone, qui ne sont d’ailleurs parfois que des adaptations de ce qui est fait pour le Net. 

D’autres CAS en prévision

Destinée à des ingénieurs ayant un Bachelor en informatique ou à des designers niveau Bachelor, la formation sera donnée par des professionnels issus de plusieurs entreprises spécialisées, notamment Ubisoft, un des leaders français du jeu vidéo, et Mediancer, spécialisé dans la création d’applications pour iPhone. Elle durera un semestre, à raison d’un jour par semaine, donnera droit à 12 crédits ECTS et coûtera 6000 francs.

Et si le marché réclame des spécialistes dans le domaine, il n’est pas le seul: «Des étudiants ayant entendu dire que nous allions organiser ce CAS se sont inscrits avant même qu’il existe!» sourit Henri Röthlisberger. La formation est donc un premier pas vers d’autres CAS, qui seront créés «selon l’intérêt du public», qui semble à son plus haut niveau. 


Le Département Formation continue de la HEIG-VD propose déjà deux Masters of Advanced Studies (MAS) dans le domaine informatique, qui incluent le module iPhone du CAS: le MAS in Information and Communication Technologies et le MAS in Rapid Application Development

www.postformation.ch