Recherche ciblée

Bureautique gratuite pour booster son employabilité

Sans connaissances en informatique, il est aujourd’hui difficile de trouver un job. La maîtrise d’un ordinateur et d’internet est exigée dans 70% des offres d’emploi! Afin d’aider ceux qui éprouvent des difficultés dans ce domaine, La Poste et Microsoft ont lancé l’initiative «Beesmart». A l’aide de modules de formation gratuits en ligne, les personnes un peu larguées dans la galaxie bureautique pourront apprendre à connaître et à utiliser les logiciels de Microsoft.

Compétitivité améliorée

«Les personnes qui ne savent pas se débrouiller en informatique perdent du terrain sur un marché de l’emploi toujours plus concurrentiel, explique dans un communiqué Peter Waser, directeur général de Microsoft Suisse. Beesmart permet de se former soi-même à l’utilisation des programmes informatiques et d’internet, et d’améliorer ainsi sa propre compétitivité.»

Cette plate-forme d’enseignement en ligne a pour but principal d’aider les jeunes adultes à entrer dans la vie professionnelle et d’améliorer leurs opportunités de carrière. L’offre s’adresse également aux personnes qui ont peu ou pas d’expérience dans le domaine des applications Office et qui souhaitent améliorer leur employabilité sur le marché du travail.

Attestation à la clé

Beesmart se compose de 72 modules d’enseignement en allemand et de 52 en français. La «visite guidée» – en français vaguement fédéral – comporte huit modules conçus de manière didactique, qui constituent le cœur de la plate-forme. Après inscription gratuite sur le site, les débutants sont menés à travers différents modules présélectionnés leur donnant un aperçu des principales caractéristiques du programme. Les utilisateurs de ce site web pourront évaluer leurs connaissances au moyen de deux tests. Traitement de texte (formatage de documents, travail avec des éléments graphiques), premiers pas avec Excel, initiation à PowerPoint et travail dans internet figurent au menu. Après avoir terminé d’étudier certaines unités d’enseignement, comme le traitement de texte, les utilisateurs pourront, sur demande, obtenir une attestation.

Au terme des huit modules, les promoteurs de la plate-forme assurent que les utilisateurs sont notamment capables de présenter une lettre de candidature qui retient l’attention, de préparer un CV pour un séjour linguistique ou encore d’effectuer une saisie simple du temps de travail pour un job d’étudiant.

Avec l’appui du SECO

L’initiative est notamment appuyée par le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO). «Le SECO soutient le développement des e-compétences dans le cadre de ses propres mesures en faveur du marché du travail, comme les cours et les stages, et salue donc l’initiative Beesmart», explique Tony Erb, chef de secteur Mesures du marché au SECO.


www.beesmart.ch