Recherche ciblée

Créer son entreprise: peser le pour et le contre

Créer son entreprise est une belle aventure, mais elle n’est ni simple ni facile. Avant de se lancer, mieux vaut peser le pour et le contre et se décider en connaissance de cause.

Etre indépendant, que l’entrepreneur soit en Raison Individuelle (RI) ou patron d’une société de capitaux (SA ou Sàrl), ne va pas de soi.

Nombreux sont les échecs dus uniquement à la prise en compte trop tardive d’éléments négatifs insoupçonnés. Connaître ces éléments permet à l’entrepreneur de se préparer à surmonter les difficultés et à pouvoir jouir pleinement des moments de joie et de réussite. Passer à une activité indépendante revient à rompre avec les conditions de la vie «normale». Chaque domaine de l’existence (travail, finance, assurances, etc) se modifie pour s’adapter au statut d’entrepreneur. L’activité professionnelle et la vie privée passent par une véritable mutation.

Créer son entrerpise n’est pas changer de job, c’est changer de vie! Noircir sa situation actuelle et ne voir que les avantages de son projet est une illusion qui peut coûter cher.

Il est important que tout au long de la démarche l’entourage apporte son soutient et que jamais le créateur d’entreprise n’oublie de s’aménager des temps libres pour sa famille et pour lui. Outre le repos nécessaire, ces pauses lui permettront d’avoir une vision plus claire de la situation et lui donneront un peu de recul pour trouver des solutions.

Il convient aussi de ne pas se laisser décourager par des revers passagers, mais de suivre résolument la voie que l’on a choisie pour mener à bien son projet. Ne dit-on pas:  «Le monde laisse toujours passer celui qui sait où il va»?

Le pour

  • forte motivation personnelle: l’entrepreneur travaille d’abord  pour lui!
  • épanouissement de la personnalité: il façonne son environnement et crée ses propres règles
  • meilleures possibilités de gain: pas de plafonnement de ses revenus… ni de seuil!
  • bonnes chances de développement: c’est lui qui met en place sa structure et l’adapte à ses besoins
  • libre choix des collaborateurs, des partenaires et des associés
  • absence de frustration occasionnée par les supérieurs: le chef, c’est lui!

Le contre

  • forte sollicitation personnelle: l’entrepreneur doit jouer à l’homme orchestre - les loisirs et les vacances passent au second plan en tout cas dans un premier temps.
  • mise à contribution du conjoint et des proches: soit par du temps consacré à l’affaire, soit par l’acceptation d’une présence réduite auprès d’eux
  • renoncement à un revenu régulier: plus de salaire qui tombe le 25 de chaque mois, plus de vacances payées
  • risque: il peut ne rien gagner, voire perdre de l’argent ou pire s’endetter à vie
  • existence plus fragile: le stress et l’anxiété avec leur cortège de malaises peuvent l’accompagner durant des années
  • problèmes de personnel: pour en trouver et le garder, pour le payer alors que  le CA est très variable
  • déceptions possibles dues à la clientèle: un client n’est jamais acquis, le CA qu’il génère non plus. 
  • déceptions possibles dues aux relations d'affaires: démarrer une collaboration est toujours enthousiasmant, la rendre rentable et durable est souvent une gageure!

Thierry Feller est consultant en création d’entreprise