Recherche ciblée

Des metteurs en scène qui vous donnent envie d'acheter

Depuis 2003, l’Ecole supérieure d’arts appliqués à Vevey propose une formation en 2 ans de designer en visual merchandising. A la rentrée 2009, une formation en emploi, sur 3 ans, a été lancée. Le métier de designer existe depuis longtemps, celui de designer en visual merchandising est tout neuf. L’Ecole supérieure, sise à l’Ecole d’arts appliqués du CEPV à Vevey, est la seule d’Europe à en offrir la formation.

 

«Nos étudiants ont 100% de débouché à la fin de leurs études, se réjouit Rita Regamey, CEO de l’Ecole, mais aussi responsable de la formation qu’elle a elle-même mise sur pied. Peut-être 80% cette année, à cause de la crise…» Il faut donc croire que le métier répond à une demande forte. 

Mais en fait, c’est quoi un visual merchandiser? «C’est le maillon entre la production et la distribution, entre l’industrie et la vente», explique la directrice.

Nous sommes des metteurs en scène de produits, nés avec la mondialisation.

C’est en effet les grandes chaînes, particulièrement celles du luxe, qui ont commencé à créer des univers clairs que le client retrouve dans chaque boutique, aux quatre coins du monde, mais aussi dans toute leur communication, notamment sur Internet.

Partenariats avec soixante entreprises

La globalisation est un terme qui chapeaute cette jeune formation. D’ailleurs, à l’heure où paraissent ces lignes, les étudiants de 2e année sont en train de visiter les pavillons de l’expo universelle de Shanghai qui «donne le ton  de ce qui se fera dans l’avenir proche». La moitié du voyage a été financée par Tag Heuer, ou plutôt par le travail que les étudiants ont fait pour la marque horlogère à Baselworld. «Nous collaborons avec un réseau d’une soixantaine d’entreprises, qui nous passent commande selon des mandats et des cahiers des charges très précis, ajoute Rita Regamey. Les étudiants sont hyper motivés par ces partenariats; dans leurs projets, ils ne travaillent pas pour leurs professeurs, mais pour des entreprises réelles.»

La présentation des projets d’étudiants d’«espace commercial de demain» - un mandat de l’Allemand Barthelmess, un des leaders mondiaux d’éléments de décor pour les intérieurs, les vitrines et les façades de magasins - lors des journées de conférences de visual merchandising organisées les 19 et 20 mai 2010 à Vevey le montre bien. Par exemple, pour Stefani Mihailovic, le magasin de demain sera «en apesanteur»: un espace fait d’écrans tactiles, de transparence et de rondeurs, où toute la marchandise aura disparu - stockée en arrière boutique. Le projet de Barbara Sechi, lui, s’intitule «mens sana in corpore sano», un environnement commercial où la santé du client serait au centre de la réflexion. Ces deux projets, un brin utopiques, seront-ils réalisés un jour? «Dans ce cas, Barthelmess nous a demandé un travail en amont. Ils en tireront des conclusions, autres que celles des agences, pour établir des stratégies pour leurs clients.»

Vers davantage d’événementiel

Les journées de conférences données à Vevey, avec des intervenants réputés du merchandising, étaient en elles-mêmes un exercice pratique. «Du badge au café en passant par la régie et les appuis-tête: tout a été pensé par les étudiants, explique Rita Regamey. La vente fait de plus en plus appel à l’événementiel. Les pop-up stores (ndlr: magasins éphémères qui mettent en avant un ou deux produits d’une grande marque) fleurissent un peu partout.»

Les futurs visual merchandisers ont tous suivi une formation dans un domaine artistique, dans la décoration ou dans le commerce, avant d’entamer ces études supérieures, dont ils sortiront avec un diplôme ES. Cette hétérogénéité fait aussi la force de la formation: les concepteurs multimédia apprennent à l’étalagiste, qui prête aussi un peu de sa science à l’employé de commerce. «Plutôt que d’apprendre puis de tenter d’appliquer, chez nous, on complète ce qui manque, selon les besoins», conclut, ravie, celle qui a aussi cofondé, il y a une année à Vevey, l’Institut suisse de merchandising, qui se charge notamment de renforcer les partenariats internationaux dont profitent les étudiants.


Ecole supérieure de Design en Visual Merchandising

Titre délivré, compétences développées et conditions d'admission

Plans d'études de la formation à plein temps et de la formation en emploi