Recherche ciblée

La formation en ligne prend des airs de réseaux sociaux

Souvent confondue avec de simples exercices en ligne d’entrainement – où les réponses ne peuvent être que justes ou fausses – la formation à distance s’approprie certaines théories pédagogiques et met l’échange et le conseil au centre du processus d’apprentissage. Les participants sont réunis en classe virtuelle, se parlent, téléchargent des documents, les partagent, font appel à leur professeur – qui devient pour l’occasion coach ou tuteur.

 

Dimension humaine

Fort éloigné du «Computer Based Training» des premières heures – qui ne laissait guère de place à l’échange  – l’apprentissage online retrouve une dimension humaine avec l’apparition des plates-formes collaboratives et des classes virtuelles. Apprendre c'est aussi échanger, partager ses productions, se frotter aux autres. Quant au professeur, il devient tuteur, mentor et accompagne la réfexion, à l'instar d'un modérateur de forum. De plus, il dispose d'un tableau de bord en ligne qui lui permet se suivre la progression de ses élèves.

Cette vision pédagogique – qui laisse la part belle au relationnel et à l'interaction – n'est pas nouvelle. Elle porte le nom barabare de «socio-constructivisme» et a été révélée notamment par Vygotsky, un pyschologue russe, en 1978 déjà. Pour lui, «le développement ne procède pas de l'individuel vers le social, mais du social vers l'individuel».

Rester connecté à l'autre

Ce qui est nouveau par contre, c'est la mise en place de collaborations à distance via l'utilisation d'outils en ligne qui nous sont devenus familiers grâce à Facebook, Youtube, Skype ou encore Google Docs. Ainsi, très souvent – et même si le formateur ne l'avait pas prévu –, les participants à un cours s'organisernt entre eux afin de rester en contact virtuellement durant toute leur formation. En partageant, chacun construira sa propre expérience, mais en dialogue avec l'autre.

Bien entendu, il existe des plates-formes collaboratives «clé en main» plus ou moins complexes, plus ou moins conviales, qui ne font que regrouper au sein d'un même dispositif des fonctionnalités qui existent par ailleurs mais sous forme «atomisée». Un nouveau mot à retenir qui fera assurément son plus bel effet au détour d'une conversation mondaine: le «Learning Management System» ou LMS.

Ainsi faisons-nous du e-learning, comme M. Jourdin de la prose, sans le savoir...


Plates-formes LMS:

www.dokeos.com | moodle.org | www.claroline.net | www.educanet2.ch