Recherche ciblée

Mon médecin s'exerce sur des cadavres virtuels

Face à l’obligation légale et éthique de se tenir informé et de se former tout au long de sa carrière, votre médecin a aujourd’hui accès à de nouveaux outils en ligne. Connecté, il peut suivre le dernier podcast scientifique proposé en plénière par un professeur de renom et répondre à un quiz qui lui donnera des crédits de formation. Connecté, il peut visionner des vidéos chirurgicales en haute définition et partager ses expériences sur un forum. Connecté, il peut opérer un cadavre virtuel…

Le webcast

Le webcast a ouvert les portes du e-learning pour beaucoup de médecins. Cette technologie permet de retransmettre sur Internet une émission audio ou vidéo (présentations scientifiques type PowerPoint et discours du conférencier en mode synchrone par exemple). Ces séquences en direct ou en différé peuvent être visualisées à n’importe quel moment sur l’écran d'un ordinateur… ou d'une tablette de type iPad.

Cadavres virtuels ou simulateurs d’autopsie

Les simulateurs sont des outils révolutionnaires et permettent l'enseignement à distance de l’anatomie humaine et de pathologies.

Avantages

  • Entraînement aux procédures opératoires des chirurgiens 
  • Simulation d’opérations complexes et des événements pouvant survenir entrainant des complications
  • Prévision des suites d’une opération simulée 
  • Accessibilité à des organes qui ne sont pas accessibles par dissection 
  • Mesure de la performance de l’enseignement 
  • Réduction des coûts 
  • Accès à distance et en ligne 
  • Réalité augmentée grâce à la visualisation 3D

Hémoglobine et vidéos HD

Certains sites offrent des vidéos haute définition, montrant des techniques innovantes ou les dernières avancées en matière de thérapies. Dans certains pays, ces vidéos sont suivies d’un examen pratique en ligne permettant l’acquisition de points de formation continue.

e-Forums

Les forums médicaux sont des lieux où des groupes de spécialistes débattent de thèmes particuliers. La discussion se fait online dans un espace ouvert permettant à chacun de s’exprimer, soit pas écrit, soit par oral. Ces e-meetings connaissent un succès grandissant chez la jeune génération (praticiens de moins de 40 ans), car ils permettent à ces professionnels de se «rencontrer» et de débattre sous la conduite d’un modérateur. Des échanges de liens, de vidéos, ou encore de sites de référence sont possibles.

L’échange d’information médicale au travers de ces technologies est toutefois un sujet sensible puisqu’il y va de l’intégrité morale même du patient. Les discussions sont fondées sur le partage d'expériences autour de cas cliniques réels.

e-Publications interactives

Outre les traditionnelles revues médicales, certains éditeurs offrent des plate-formes virtuelles à leurs abonnés. Elles leur permettent l’accès à une bibliothèque digitale, à des espaces de conversation en temps réel avec d’autres participants, à des services de conseils pour spécialistes. Ces outils permettent également de contacter les auteurs scientifiques et de s’abonner à des flux d’information (RSS). Ces plate-formes interactives vont, selon les professionnels de l’édition, graduellement remplacer la traditionnelle version papier et permettre aux abonnés de s’informer et de se former directement en temps réel.


L'article ci-dessus est une mise en bouche d'un dossier préparé par des étudiants du Diplôme en Stratégie marketing, communication et e-business proposé par l'Université de Genève. Chaque mois, un groupe propose sur le site esens.unige.ch un  nouveau thème en rapport avec l'avènement des technologies de l'information et de la communication dans le monde de l'économie. Ont participé à la constitution du dossier: Emmanuel Wicht, Cristina Späni, Florian Locatelli, Gilles Laforge, Zian Kighelman

Le médecin 2.0 est né | Le site esens | Le Diplôme